Les aliments que nous consommons et l’air intérieur que nous respirons peuvent contenir des polluants susceptibles d’atteindre significativement à notre santé, mais il existe une solution.

L’agence américaine pour l’environnement (Environment Protection Agency) soutient qu’il existe 80 000 produits chimiques utilisés dans la production industrielle américaine, retrouvés dans les aliments que nous mangeons et dans l’air intérieur que nous respirons, pouvant provoquer le syndrome d’hypersensibilité à l’environnement (Sensibilité Chimique Multiple, MCS de l’anglais « Multiple Chemical Sensitivity ») qui provoque, chez les personnes qui en sont atteintes, des troubles de type allergies, maladies auto-immunes, maladies inflammatoires, maux de tête, démangeaisons, dermatites, anxiété, dépression, candidoses, dyspepsie, fatigue chronique et autres problèmes.

Ces produits chimiques ont été analysés pour connaître aussi bien la quantité suffisante pour créer un empoisonnement, mais aucune étude n’a été menée pour savoir aussi s’ils ne peuvent provoquer que des effets négatifs sur la santé en cas d’exposition prolongée à une quantité largement au-dessus du seuil de toxicité aiguë. 

De plus, une étude scientifique du Department of Environmental Medicine de l’East Carolina University (Multiple Chemical Sensitivity and the immune system, Toxicology and Industrial Health, 1992) a montré que de nombreux troubles précédemment mentionnés, mal soignés, peuvent s’aggraver jusqu’à générer des problèmes plus sérieux de type épilepsie, néphropathies, cardiopathies ischémiques et bien d’autres.

La Chemical Sensitivity Foundation américaine a établi une série de mesures à appliquer pour prévenir ces types de problèmes et a informé que, adoptées quand les troubles sont installés, elles peuvent améliorer la santé des patients. Les premières choses à éviter sont les produits ou aliments pouvant contenir des résidus de pesticides, mais l’attention doit aussi se porter sur les intérieurs que nous fréquentons habituellement. Par exemple, dans les lieux tout juste rénovés à risque d’exposition à des peintures, solvants ou autres produits chimiques utilisés pour la rénovation. Mais il suffit aussi de simples parfums, encens ou sprays d’intérieurs pour générer des problèmes d’hypersensibilité. Il est conseillé d’aérer souvent les pièces et d’utiliser des systèmes de purification de l’air.

Les ioniseurs JoyBion sont la solution idéale à ces problèmes car ils éliminent les polluants qui se trouvent dans l’air des espaces intérieurs où nous vivons et travaillons. Grâce à l’ionisation bipolaire contrôlée, ces innovants dispositifs émettent des ions positifs et négatifs de façon équilibrée, en reproduisant l’air que l’on respire au cœur de la nature la plus pure.

Pour en savoir plus sur les ioniseurs JoyBion cliquez ici

Source : SIMA - Hypersensibilité à l’environnement : Le Syndrome de Sensibilité Chimique Multiple (MCS)

Partager