Questions et réponses

JoyBion est assurément efficace contre les champignons, les aspergilles, les spores et les levures présents dans l'air à la fois lorsque le programme de ionisation est utilisé, et (plus encore) lorsque la fonction de désinfection à l'ozone est activée. En effet, cette fonction a une activité antifongique importante.

S'il peut éliminer ces éléments présents dans l'air, il ne peut pas éliminer la moisissure présente sur les murs. Il ne doit donc pas être considéré comme un anti-moisissure.

Le ioniseur JoyBion émet des ions dans un rapport de 1,2 million de négatifs pour chaque million de positifs. Les ions négatifs sont volontairement 20 % plus élevés que les ions positifs.

Ces valeurs se réfèrent à une mesure effectuée avec un instrument spécial positionné devant les électrodes de l'appareil, donc là où les ions sont générés.

Les valeurs seront totalement différentes si elles sont mesurées loin de l'appareil car, une fois libérés dans l'air, les ions atteignent leur équilibre en fonction de la situation environnementale qu'ils trouvent.

La situation environnementale dépend de plusieurs facteurs : le mélange de gaz qui composent l'air, l'humidité relative et d'autres facteurs environnementaux.

Il est important de faire une prémisse, à savoir que le ioniseur JoyBion fonctionne grâce à une technologie appelée «ionisation bipolaire contrôlée », grâce à laquelle l'appareil surveille en permanence l'émission de ions positifs et négatifs.

Quant à leur fonctionnement, imaginons que nous ayons un cutter où la lame représente les ions négatifs - et son boîtier, qui contient la lame, représente les ions positifs +.

Considérant que les ions négatifs s'occupent du « nettoyage » de l'air, il est facile de comprendre que la lame qui les représente dans l'exemple, devra sortir un peu du boîtier où elle se trouve pour attaquer et tuer les virus et les bactéries, comme cela se produit lors de l'utilisation d'un cutter. Le boîtier (ions positifs) sert lui à contenir l'agressivité de la lame elle-même. La lame sort juste assez pour faire son travail. Une lame trop sortie pourrait devenir trop agressive et dangereuse.

Cette image explique le fonctionnement de l'IBC (ionisation bipolaire contrôlée) où les ions positifs, comme le boîtier du cutter, ont pour fonction de contenir la réaction en chaîne, ne laissant qu'un petit déséquilibre en faveur des ions négatifs - juste assez pour qu'ils remplissent leur fonction de « nettoyer » l'air. De cette manière, un plasma froid contrôlé est généré. S'il n'y avait pas d'ions positifs jouant le rôle de « gardien », une réaction en chaîne incontrôlée se développerait, typique d'un plasma froid incontrôlé et avec une émission consécutive d'ozone en quantités excessives et hors de contrôle.

Le ioniseur JoyBion peut générer une ionisation bipolaire contrôlée et, sur demande, également de l'ozone grâce à sa commande chronométrée. Pendant le processus d'ozonation, l'appareil émet également la ionisation bipolaire contrôlée. Les deux fonctions sont importantes dans la lutte contre les acariens.

La ionisation bipolaire contrôlée agit efficacement en décomposant les excréments des acariens, microparticules de 0,3 micron qui volent dans l'air et qui, chez certains sujets allergiques, provoquent de graves phénomènes d'asthme.

JoyBion, avec l'IBC, fonctionne efficacement en décomposant la quasi-totalité des microparticules en suspension dans l'air, y compris une grande partie des allergènes. L'air sera plus pur et plus respirable. Par conséquent, les problèmes respiratoires seront réduits. En effet, ces derniers naissent en raison de la présence d'innombrables particules, parmi lesquelles celles émises par les acariens.

La ionisation en elle seule justifie l'achat de JoyBion mais l'appareil présente d'autres avantages. En effet, en activant l'ozonation pendant des durées moyennes et longues (90/180 minutes) et toujours en l'absence de personnes et en libérant les oreillers, matelas et couvertures, l'ozone émis par JoyBion agira sur toutes les surfaces et sur les plis des tissus où vivent les acariens, leur rendant la vie très difficile. Avec un traitement quotidien et, si possible, répété même deux ou trois fois par jour, les bénéfices devraient être visibles en quelques semaines.

Il serait souhaitable d'utiliser la ionisation en continu afin de maintenir les particules en suspension dans l'air à un niveau bas et d'effectuer au moins un traitement d'ozonation quotidien d'au moins 90 minutes, encore mieux si 180 minutes, afin de garder le plus petit nombre possible d'acariens présents dans les tissus. La ionisation de l'air favorise considérablement sa revitalisation et l'équilibre d'un point de vue électrique. Il ne faut pas oublier qu'il est nécessaire de désinfecter régulièrement l'espace et de l'aérer pour favoriser les renouvellements d'air normaux et l'apport d'oxygène neuf en fonction de la charge organique des occupants.

Les acariens se nourrissent d'éléments organiques laissés de manière physiologique par les personnes sur les surfaces (par exemple, sur le lit). Un assainissement correct, même avec de l'ozone, élimine la nourriture des acariens, favorisant la disparition des problèmes d'allergies.De plus, comme le savent si bien les personnes allergiques, ce ne sont pas tant les acariens qui provoquent une réaction allergique que les excréments qu'ils créent. Dans ce cas, tant l'ionisation que l'action oxydante de l'ozone réduisent ou éliminent la prolifération microbienne liée à la présence de ces déchets organiques, réduisant de manière significative le problème.

JoyBion crée de la vitalité dans l'environnement, pas de la stérilité. Cet appareil extraordinaire a deux modes de travail : le mode « Ionize » ionise avec ionisation bipolaire contrôlée tandis que le mode « Sanitize » assainit grâce à la génération d'ozone, si nécessaire.

Le mode « Sanitize » assainit la pièce en profondeur en y détruisant les virus et bactéries. Le mode « Ionize » génère en permanence un mélange sain d'ions positifs et négatifs qui affecte de manière significative l'amélioration de l'air et donc de la vie.

L'effet de JoyBion sur la qualité de l'air est similaire à ce que vous ressentez lorsque vous marchez en montagne ou en général lorsque vous êtes immergé dans la nature, une expérience extrêmement saine. Des recherches importantes ont montré les multiples effets positifs de l'ionisation à niveau physique et mental.

L'une des principales caractéristiques des appareils JoyBion est qu'ils génèrent constamment une ionisation bipolaire, c'est-à-dire des ions positifs et négatifs. Pour vérifier que l'appareil émet des ions, il faut utiliser un compteur spécial. Toutefois, si les électrodes en fibre de carbone à l'intérieur de l'appareil sont intactes, cela signifie que JoyBion travaille pour générer une ionisation saine. Ce n'est qu'après de nombreuses années que ces fibres pourraient avoir des problèmes. Il faudra alors les remplacer. Pour optimiser l'émission d'ions, il est essentiel de nettoyer périodiquement les fibres de carbone des électrodes pour s'assurer qu'elles fonctionnent toujours au mieux.

Les appareils JoyBion Propacare fonctionnent sur un principe hautement innovant qui va bien plus loin du concept de filtre.

Nos filtres ne sont pas des HEPA et ne sont pas conformes à la norme mentionnée tout simplement parce que nos appareils sont des ioniseurs et le filtre sert uniquement à retenir les résidus des agents pathogènes désactivés. Nous vous en expliquons les différences.

Les appareils filtrants avec filtre HEPA ou de qualité inférieure filtrent l’air tel qu’il est et retiennent dans leurs mailles seulement et exclusivement les impuretés et les agents pathogènes présents dans l’air qui passent dans le filtre.

Nos ioniseurs JoyBion vont bien plus loin, ils émettent de très nombreux ions par minute, « poussés » dans l’air des intérieurs par un ventilateur évolué dont ils sont équipés. En quelques secondes, ces ions atteignent et envahissent le moindre recoin et toutes les surfaces exposées de la pièce, en s’attaquant aux virus, bactéries, CO, pollens, etc., et en les neutralisant rapidement. Ensuite, les résidus restent inactifs dans l’air et sont recueillis par le filtre de nos ioniseurs. Ce filtre a pour première fonction d’éviter que les particules des polluants désactivés soient renvoyés dans l’atmosphère par le ventilateur dont, comme nous l’avons dit, la première fonction est d’orienter les ions vers leur fonction de purification.

La fonction de nos appareils ioniseurs n’est pas « d’envelopper » les agents pathogènes dans un filtre, mais de les détruire directement dans l’air, pour les collecter dans le filtre ou les laisser retomber, une fois désactivés. Dans les filtres HEPA et d’autres moins évolués, les virus et bactéries actifs s’accumulent et, lorsque les filtres seront vidés, nettoyés ou remplacés, il existera un risque élevé de toucher et de respirer les agents pathogènes restés actifs, alors que dans les filtres de nos ioniseurs JoyBion Propacare seuls les résidus des agents pathogènes seront présents, et de plus désactivés.

Grâce à la juste charge électromagnétique présente dans le cluster bipolaire du purificateur d’air JoyBion Propacare, les polluants sont réduits et une fois incorporés, ils vont précipiter vers le sol de la pièce.

Le ioniseur d’air JoyBion Propacare forme des clusters (grappes) d’ions positifs et d’ions négatifs contrôlés et équilibrés, dans un rapport bien précis, de façon à rendre le cluster actif pour la désactivation et l’anéantissement des virus, bactéries et autres polluants environnementaux.

Les purificateurs d’air traditionnels attirent l’air grâce à des petits ventilateurs et le libèrent des composés organiques (bactéries, poussière…) en le faisant passer à travers de simples filtres. Les ioniseurs JoyBion Propacare, eux, émettent des clusters (grappes) d’ions positifs et négatifs pouvant incorporer les composés organiques et ainsi les capturer dans l’air. Une fois capturés, ils pourront être désactivés et précipités vers le sol. Les composés organiques peuvent aussi être désactivés directement sur les surfaces lorsque les clusters d’ions se déposeront et les incorporeront. La principale force des ioniseurs JoyBion Propacare, contrairement aux purificateurs d’air traditionnels, est qu’ils regroupent deux produits dans un seul dispositif, parce qu'ils produisent d’ozone sure demande et ils ionisent, ils sont ainsi capables de régénérer l’air en le rendant sain et respirable grâce à un équilibre naturel entre les ions positifs et les ions négatifs.

La purification au plasma froid est un procédé qui reproduit ce qu’il se passe dans la nature lors d’un orage, quand les éclairs émettent de forts champs magnétiques oscillants qui augmentent l’énergie des molécules de l’air et de l’eau qu’il contient. Quand la molécule d’eau se rompt, une réaction en chaîne à basse température se produit, d’où le nom de « plasma froid », car l’énergie libérée est causée par l’électricité et non par la température.

La purification au plasma froid crée de grandes quantités de radicaux libres oxydants dans l’air qui attaquent la membrane des agents pathogènes et les désactivent rapidement. 

Au mois d’octobre 2020, le département de Médecine Moléculaire de l’Université de Padoue a scientifiquement prouvé que ce type de purification peut aussi désactiver le virus Sars Covid-2.

Nos ioniseurs JoyBion Propacare s’appuient sur cette technologie innovante et ont un avantage par rapport aux autres ioniseurs de la catégorie, car sur nos appareils, l’ionisation est bipolaire contrôlée, c'est-à-dire que l’émission des ions positifs et négatifs est constamment contrôlée, ce qui lui permet de simuler exactement les phénomènes naturels. Grâce à cette fonction, nos dispositifs peuvent être utilisés aussi en présence de personnes pendant une durée illimitée.


Partager